Bonjour mes Chers :)

Après quelques romans qui m'ont permis de remonter le temps jusqu'aux siècles de nos monarques, favorites et courtisans, je suis attirée par des ouvrages prêts à me mener vers d'autres horizons. Bien entendu, cette vive passion a tout à voir avec mes envies d'escapades dépaysantes ! Aussi, cette semaine, ai-je emprunté ce petit recueil qui fait partie d'une étonnante et précieuse collection publiée par L'Ecole des loisirs. J'ai jeté mon dévolu sur les contes turcs car j'ai bon espoir de découvrir prochainement Istanbul ; mais bien d'autres titres me tentent et, étant donné le plaisir que j'ai eu à lire celui-ci -dévoré en une matinée, ravie comme une bien-heureuse- je ne vais pas me gêner pour renouveler l'expérience.

contes-turcs

Ce recueil propose une quinzaine de contes turcs, collectés par deux spécialistes puis choisis, traduits et illustrés par Sandra Albukrek-Sebban qui nous offre une introduction des plus intéressantes. En effet, avant même de plonger au coeur de la fantaisie turque, elle nous permet de nous familiariser avec cette culture littéraire : nous découvrons les personnages récurrents de ces contes, ainsi que les thèmes-clés, mais ce qui m'a passionnée est l'explication concernant le "tekerleme" qui sert d'introduction à chacun des contes. En quelques mots seulement, quelques lignes parfois, il captive l'auditoire et l'invite à se laisser pénétrer par la folie, la malice, l'absurdité même, des petites histoires qu'il s'apprête à lire ou entendre.

J'ai trouvé ces contes tout à fait charmants et rocambolesques. La notion de "merveilleux" prend ici tout son sens et s'incarne dans ces mots introducteurs "Il était une fois, il n'était plus une fois...". Vous noterez la seconde partie de cette phrase dont le début est bien connu de nous autres ; cette chute vient bouleverser nos habitudes : nous voilà prévenus, notions de temps, d'espace, de logique seront toutes bouleversées. Nous sommes alors prêts à rencontrer les héros de ces tranches de vie, sultans, vagabonds, vieilles dames, fous mais aussi animaux doués de paroles. Chacun vivra une aventure fabuleuse, amusante, romantique ou inquiétante dont il tirera une leçon livrée sous forme d'une petite morale que nous sommes tentés d'appliquer à nos propres destinées. J'ai terminé chaque histoire avec un grand sourire, heureuse de voir les héros triomphants ou alors -mauvaise fille que je suis- bien contente de les voir punis de leur orgueil mal placé ! Les animaux m'ont bien fait rire, les femmes -espiègles voire manipulatrices- m'ont séduite par leur vivacité d'esprit. Petit plus non négligeable, les illustrations au trait noir sont très jolies, tout à fait le genre de dessin que j'apprécie infiniment, simple et expressif, très dépaysant également.

Parmi les contes, j'ai été particulièrement émue parla morale L'homme qui cherchait l'immortalité, qui s'achève sur ces mots :

"Le premier homme que tu as vu a été bon et généreux sa vie durant, c'est pourquoi j'ai pris son âme sans le faire souffrir. Le second homme, lui, avait passé sa vie à faire de mauvais coups, c'est pourquoi il a rendu l'âme dans la douleur. Alors cesse de rechercher l'immortalité. Je te donne encore cinquante années d'existence. Puis je viendrai prendre ton âme de la manière dont tu auras choisi de mener ta vie. Sur ces paroles, il disparut. Et notre homme décida de vivre désormais sans peur ni crainte."

Ce recueil (comme tous ceux de la collection, j'imagine) est idéal pour une lecture distrayante et instructive, on apprend, on s'évade, on rit,... 

A tout bientôt, mes Chers, sous d'autres latitudes exotiques !