Bonjour mes Chers :)

Je vous avais prévenus, c'est une nouvelle escapade anglaise qui nous attend aujourd'hui et toujours en bord de mer (c'est de saison, après tout), grâce à un roman des plus plaisants dont j'ai apprécié la lecture bien plus que je ne l'aurais imaginé.

En effet, comme souvent lorsque je débute ce genre d'histoire, j'ai peur de me retrouver face à un nouveau roman à recettes, avec une flopée de personnages, intrigues cousues de fil blanc, alternance de voix à chaque chapitre, scènes incontournables et dialogues peu folichons. J'étais d'autant moins sereine que dans le style roman-tricotin, je n'avais pas du tout apprécié le Blossom Street de Debbie Macomber (dont j'ai adoré La Maison d'hôtes, comme vous le savez). Il ne faut donc jamais s'avouer vaincu ou préjuger à outrance car un petit trésor peut bien nous attendre au détour d'un roman, il serait tellement dommage de s'en priver.

Grâce à ce roman dévoré en deux journées, j'ai passé un moment merveilleux. J'avais pour compagne Jo McKenzie, une mère de deux jeunes garçons qui, après le décès brutal de son époux -dont elle s'apprêtait à divorcer- qui la laisse avec des dettes par-dessus la tête, se doit de changer de vie. Elle quitte la trépidante capitale anglaise et son travail à la télévision pour s'installer dans la petite station balnéaire de son enfance. Elle y retrouve sa grand-mère qui lui cède sa mercerie. Dans ce cocon, certes familier, c'est un tout nouveau quotidien que doivent apprivoiser Jo et ses enfants. Les jours se suivent, se ressemblent souvent mais apportent aussi leur lot de surprises, entre événements locaux et rencontres ; Jo tisse de nouvelles amitiés, notamment avec Connie, chaleureuse Italienne, qui tient le pub de la bourgade avec son mari, mais aussi avec Grace, une vedette de cinéma venue vivre sa grossesse au calme (même si les paprazzis ne sont jamais bien loin !). En outre, la grand-mère de Jo ainsi que sa collègue Elsie veillent au grain, d'autant que cette dernière n'apprécie pas toujours les changements que Jo désire apporter à la boutique, comme ces vitrines totalement loufoques qui suivent le cours des saisons ou encore ce club de tricot qu'elle décide de réunir chaque semaine ! 

bord de mer

Entre les fêtes de l'école -et les sympathiques mères de famile... aheum ^^- la soirée d'Hallowen, la manifestation organisée pour soutenir la bibliothèque que les huiles de la ville souhaitent voir fermée, Trevor, le sautillant chien du voisin, le séjour à Venise où résident les parent de Jo pour les fêtes de fin d'année, la virée shopping à Londres et son goûter au Ritz, il n'y a vraiment pas de quoi s'ennuyer !

Comme vous pouvez vous en douter, tous ces personnages et péripéties se mêlent et se suivent avec délectation !

J'avais peur que le club de tricot soit trop présent, il n'est en fait qu'un des repères dans le quotidien de Jo, qui nous permet de faire connaissance avec les autres habitantes de Broagate. Par ailleurs, je craignais la multitude de personnages dont on aurait suivi les aventures par alternance : il n'en est rien puisque l'histoire nous est entièrement contée par Jo qui se révèle une narratrice adorable, drôle, pétillante. J'ai beaucoup aimé ce personnage, suivre son installation dans sa nouvelle vie mais aussi son quotidien de maman. Sans jamais être "au bord de la crise de nerfs" (so cliché), elle jongle admirablement entre poissons panés calcinés et déguisement de Spiderman ! Ses deux garçons ne peuvent s'empêcher de se chamailler mais nous réservent malgré tout de charmants moments. 

plage

Les tricoteuses du bord de mer est une très agréables chronique d'une femme ordinaire. J'ai trouvé la construction très astucieuse bien que simplement évidente : on suit Jo tout au long de l'année, ce qui implique quelques ellipses qui illustrent bien le caractère "banal" de sa vie. En effet, comme c'est le cas pour nous tous, elle connaît des semaines routinières, des périodes RAS où le quotidien se contente de suivre son cours, tranquille. Chaque nouvelle saison ou événement saisonnier est mis à l'honneur par l'élaboration d'une toute nouvelle vitrine, à travers laquelle Jo laisse s'exprimer son côté créatif : déco maritime, pour l'été, puis aux couleurs de l'automne, de Noël, du tea-time,... Ses proches et amis n'ont rien de caricatural ; sa meilleure amie a beau être une belle et célèbre journaliste, elle demeure toute simple, quant à la star de ciné, même si elle tourne avec George Clooney, elle n'incarne pas l'hystéro de service, elle est même tout à fait touchante. Le tricot n'est donc pas le sujet central du roman, même si on prend grand plaisir à se réunir avec ces dames pour les soirées Ragots et Tricots ! Elles sont l'occasion d'échanger les derniers potins mais aussi de déguster les savoureux petits plats mitonner par le mari de Connie. La boutique de Jo est un lieu de rassemblement, une charmante échoppe où la bouilloire semble toujours prête à vous offrir un thé fumant qu'accompagneront de croquants biscuits à la vanille.

Le séjour à Venise, qui nous amène à rencontrer la famille de Jo, notamment sa mère -une artiste un brin susceptible- et son frérot -hyper sympathique-, arrive comme un heureux dépaysement à mi-roman ; on ne se lasse donc pas de Broadgate Bay, dont on retrouve le calme relatif avec grand plaisir.

C'est tout à fait enthousiaste et charmée que j'ai refermé ce roman, tout à la fois tranquille et rempli de petites surprises, entre routine et grandes aventures -à échelle locale !-.

Vintage-Village

Impossible de ne pas trouver de similitudes avec le quotidien des filles Gilmore dans la série du même nom : j'ai pensé à l'auberge de Lorelaï, à son amie cordon bleu, Sookie, aux diverses festivités qui animent Stars Hollow tout au long de l'année, à Emily, la grand-mère au caractère bien trempé (dans le genre pète sec !). Le genre de vie à laquelle j'aspire souvent, car elle permet de côtoyer un petit noyau d'être humains, avec leurs défauts mais aussi leur chaleur, leur bonté, leurs coups durs et leurs mains tendues, une vie qu'on ne traverse pas anonymement, dans l'indifférence totale ou l'égoïsme.

J'espère que cette petite présentation vous aura donné envie de séjourner chez Jo ! Pour ma part, j'attends de lire la suite avec grande impatience, espérant même une longue série de romans !

Des bises :)