Bonjour mes Chers :)

Pour bien commencer la journée, je vous propose de (re)découvrir un film qui, à mes yeux, à tout à fait sa place en cette période festive. Pourtant, il ne se déroule pas pendant la période hivernale et ne nous laisse entrevoir ni sapin, ni bonhomme ventru, pas même une guirlande. Mais ni plus ni moins qu'un ange ! Et à double titre, mes Doux, car l'Ange en question est interprété par la céleste Audrey Hepburn, et qui mieux que cette actrice au grand coeur pour incarner avec grâce, naturel et authenticité un être divin et bienveillant ?

Always n'est donc pas seulement un film de Spielberg (ce qui est déjà un gage de qualité), mais également une oeuvre figurant dans la filmographie d'Audrey, il s'agit même de celle qui la cloture.

En effet, alors qu'elle a déserté les plateaux de cinéma depuis plusieurs années pour se consacrer à son travail pour l'Unicef (elle est nommée ambassadrice en 1988), Spielberg, un réalisateur qu'elle admire, parvient à la convaincre de revenir devant la caméra une dernière fois.

Il faut dire qu'il tient là un très beau projet. Always, le remake de la comédie dramatique A guy named Joe tournée en 1943, a beau apparaître comme mineur dans sa carrière, il n'en est pas moins charmant et personnel.

always

Le film nous plonge dans le quotidien des pompiers-volants, des hommes qui risquent leur vie à chaque instant pour en sauver d'autres. Parmi eux, Pete fait figure de véritable casse-cou, ce qui inquiète sa compagne, Dorinda. Alors qu'il vient d'accepter un poste moins risqué pour la satisfaire et qu'il effectue son dernier vol, son engin prend feu. Pete se réveille quelques semaines plus tard au milieu d'une forêt dévastée et seule la présence de Hap l'amène à comprendre qu'il est passé dans l'au-delà.

Hap, personnage joué par Audrey, n'est autre qu'un ange, venu à Pete pour lui confier sa mission : maintenant qu'il est mort, il doit devenir l'"inspiration" d'un vivant. Facile, pensez-vous ! Sauf que Pete découvre très vite que son poulain, un jeune pompier-volant en formation, en pince sacrément pour sa Dorinda ! Il devra alors se faire violence et accepter que celle-ci se reconstruise sans lui.

Présenté ainsi, Always pourrait être perçue comme une simple comédie-romantique comme on savait les faire dans les années 80-90. On y retrouve, en effet, les incontournables ingrédients des recettes classiques, quelques clichés et des bons sentiments en pagaille, mais Always n'en reste pas moins un film profondément touchant et très sympathique, faisant de l'humour -que Spielberg a su semer ici et là, entre deux scènes purement romantiques- et de son beau casting, ses principaux atouts. Par ailleurs, Always se fait aussi par moment film d'action et nous propose des cascades d'avions étonnantes, ce qui ne gâche en rien notre bon plaisir de spectateur.

goodman

Si j'ai aimé ce film, c'est également pour l'acteur John Goodman (qui joue le meilleur ami de Pete et de Dorinda), qui est, comme à son habitude, excellent !! A l'origine de nombreux dialogues et scènes cocasses, il m'a fait rire à chacune de ses apparitions !

Et puis, bien sûr, la présence discrète d'Audrey est un enchantement. L'actrice a beau avoir peu de scènes, elle crève l'écran à chaque fois, en interprétant un personnage qui semble avoir été inventé pour elle. Qui d'autre pouvait incarner avec grâce un ange, sans en faire un personnage grotesque auquel on ne croit pas ? Toute de blanc vêtue, elle apparaît lumineuse et sereine. Un grand bonheur !

always_1

Il faut alors savoir qu'Audrey a reversé intégralement son cachet à l'Unicef.

Un ange, un vrai !

Malgré son côté naïf, Always me charme toujours autant. J'adhère aux scènes romantiques, j'adore les scènes de vol et me sens très attachée aux personnages, tout doux, tout tendres. 

Un film peu connu mais incontournable pour les grands romantiques et les admirateurs d'Audrey bien entendu :)

Des bisouuuuus :)

challenge noel