Bonjour mes Chers :)

J'espère que vous vous portez à merveille et que ceux qui sont en vacances en profitent pleinement.

Cela ne vous aura pas échappé, c'est une météo bien surprenante qui dicte sa loi sur le Royaume de France ces derniers temps, si bien qu'on ne sait plus sur quel pied valser. Un beau jour, on gambade le nez exposé aux chauds rayons d'un généreux soleil et, dès le lendemain, on se pare d'un pull-doudou pour affronter la grisaille et notre plus beau parapluie détrône nos lunettes noires. Considérations vestimentaires mises à part, nos occupations et petites envies aussi sont troublées par ces soudains chamboulements. Le ciel bleu nous fait espérer un été sans fin puis la froidure nous laisse entrevoir les prémices d'une fin d'année festive ; on a envie de légèreté, de campagne anglaise verdoyante, d'Italie ensoleillée, en somme, d'un Avril enchanté, puis ce sont choco-chauds, pistes enneigées et réconfort au coin du feu qui nous font fantasmer. Mes Chers, j'en perds mon latin ! Surtout que les catalogues de vente par correspondance qui commencent à arriver dans ma boîte aux lettres sont truffés de douces tentations noëliennes. Tenez ! Celui-là même qui se tient à côté de moi titre "Rêves de Noël" et me met sous le nez du linge de maison absolument ravissant qui n'est que dorure, petites étoiles, flocons et mignonnes bestioles des neiges ! Entre la nappe "Neige de Noël" sur laquelle des ronds de serviette tout dorés resplendiraient, le chemin de table "Légendes nordiques", la serviette brodée "Conte d'hiver" et la divine parure de lit "Balade en traineau", je suis envahie de pensées tintinnabulantes ! Et que dire de la diffusion mardi soir de Maman j'ai raté l'avion qui, chaque année, accompagne nos premiers pas entre flocons blancs et rubans dorés ?

Il me tarde comme jamais de voir arriver décembre, les vitrines décorées, les rues s'illuminer... Mais je tiens à savourer chaque seconde de chaleur et d'ensoleillement et je me berce d'illusions estivales.

Entre les deux... Entre les deux saisons, mon coeur balance et pourrait bien me donner le tournis.

Alors j'ai décidé de ne pas subir cette valse à mille temps, ou plutôt ce menuet dont les pas étrangement chorégraphiés m'échappent, mais d'entrer dans la ronde, de danser la carmagnole avec les nuages et les gouttes de pluie, comme avec les éclaircies. Au jour le jour, chacun apportant sa touche personnelle, sa petite surprise à déguster sans modération.

Voici quelques photos que je souhaitais partager avec vous, des instantanés de velours illustrant ce quotidien qui ne laisse aucune place à la routine, nous faisant passer d'une saison à l'autre en un claquement de doigt.

Coucher de soleil sur la plage d'Agadir... Une représentation privée qui m'était offerte chaque soir, avant le diner... Quel bonheur, quel privilège, après une journée de détente, de dépaysement, d'enchantement, de savourer les derniers instants de clarté, de profiter de ces quelques minutes pour non seulement admirer les beautés du monde, sa puissance aussi, mais surtout le remercier pour toute la joie apportée, pour le simple fait d'être ici, en vie, et de jouir de ce phénomène qui, même s'il se répète chaque jour, demeure un trésor, un miracle.

IMG-20140929-00592

IMG-20140929-00594

Mardi dernier. Un soleil éclatant dans le ciel bleu de Paris m'invite à une déambulation loin de mes pénates, de l'autre côté de la Seine, à la découverte d'une exposition consacrée à la mode des années 50 que je souhaite voir depuis longtemps. Malheureusement, je ne suis pas la seule à avoir eu cette idée et la foule au guichet me pousse vers la sortie. Qu'à cela ne tienne, j'en profite pour admirer l'architecture du musée Galliera que je n'avais pas encore eu l'honneur de voir depuis sa réouverture. Majestueux, il trône au centre d'un magnifique jardin inondé de lumière. Un régal pour mes yeux qui se consolent bien rapidement de n'avoir pu admirer les robes de M. Dior. Ce sera pour une prochaine fois. En attendant, je peux me consoler avec la magnifique bande-dessinée, Jeune fille en Dior, empruntée hier et qui a déjà séduit ma bonne mère qui en a lu une bonne partie mais qui en a surtout admiré les sublimes illustrations, clamant alors son admiration pour tous ces dessinateurs de talent (occasion pour moi de lui souffler le nom de Marie Desbons ^^).

Je décide néanmoins de profiter d'être sur cette rive pour rejoindre le musée du Quai Branly qui propose l'exposition Tatoueurs/ Tatoués. Des belles étoffes aux parures d'encre, il n'y a qu'un pas et je découvre, à travers une scénographie soignée, accueillante et ludique, tout un univers d'une grande richesse. Non seulement, j'en apprend beaucoup sur l'histoire du tatouage, à travers les siècles et les continents (nous n'avons vraiment rien inventé !), mais je découvre aussi le travail de véritables artistes qui oeuvrent avec autant de passion et de talent que les plus créatifs des stylistes

IMG-20141014-00602

 Un arbre bien spécial s'est dissimulé dans cette forêt. Le retrouverez-vous ?!

IMG-20141014-00608

Lorsque le bel astre se recouvre de sa couverture de nuages, inutile de faire grise mine car bien d'autres bouboules ne demandent qu'à mettre de la couleur dans nos vies ! Clémentines juteuses qui laissent leur empreinte olfactive sur nos doigts, tomates-ananas et tomates Roma, sans oublier les Coeur de boeuf biscornues, pomelos dodus, kakis et coings envahissent nos corbeilles tandis qu'au frais cohabitent carottes violines, mini-poivrons orange et aubergines anciennes.

C'est une joie de se composer alors de belles assiettes, d'assortir ou de mélanger à la folie tous ces pigments qui, une fois en bouche, s'harmonisent et deviennent saveurs surprenantes et malicieuses. Entre Arcimboldo et Mozart, je m'amuse comme une enfant à coloriser mes repas (et sans dépasser !)

IMG-20141020-00613

Et puis soudain... Soudain la froide saison se rappelle à nous. Pour tenir bien éloignée la petite déprime qui l'accompagne bien souvent, rien de mieux que de jouer le jeu à fond, sans chercher à en changer les règles. J'ai lu que l'automne est la période de l'année où le Yang commence à décroître, aussi bien dans la nature que dans l'organisme, expliquant fatigue et frilosité. Durant cette période, il faut donc prendre grand soin de soi, en toute simplicité, dormir un peu plus longtemps (le changement d'heure pourra peut-être nous y aider), entreprendre des exercices de respiration (l'automne correspond à la fonction Poumon), stimuler nos énergies en se frottant le corps à tout moment de la journée, hydrater peau et cuir chevelu, et soigner son alimentaition. En outre, tous les petits plaisirs qui se présentent à nous au quotidien sont des fenêtres ouvertes sur un bien-être assuré !

Un roman cotonneux, des animés flocons, du thé fumant et une bougie sucrée,... Une panoplie idéale, approuvée par la Reine des Neiges et le rigolo Olaf, qui n'a pas perdu un instant pour couvrir sa caboche de son bonnet de Père Nono :)

Une part de ciel se révèle un coup de coeur, La Belle et la Bête, accompagnés de tous leurs fidèles amis, sont des hôtes parfaits et c'est à regret mais tout sourire que je quitte leur monde magique. Quant aux Cinq Légendes, ma foi, moi qui craignais quelque peu leur dynamisme, ils s'avèrent tout simplement irrésistibles. Un film d'animation très intelligent, drôle, aux dialogues soignés qui fusent comme des boules de neige, des personnages certes légendaires, que nous pensons bien connaître, mais se montrent sous un tout autre visage... pour mieux nous divertir. Hymne à l'enfance et à l'émerveillement, cette belle aventure nous rappelle combien il est important de croire.

Manquent à l'appel Frère des Ours 2, tout aussi mignon et cocasse que son aîné, ainsi que Balto, enregistré mais pas encore visionné. Une balade enneigée se profile donc à l'horizon !

IMG-20141021-00614

Les fêtes... Vous l'aurez compris, je m'impatiente de leur venue tout en la redoutant toutefois car j'anticipe la mélancolie qui s'emparera de moi une fois qu'elles seront passées par-là.

Profiter pleinement de cette période de l'Avent, voilà ce qu'il faut faire. Des provisions de beaux souvenirs, des occasions multipliées de festoyer, de retrouver ce petit goût d'enfance qui reste le meilleur des miels...

Alors, forcément, Halloween s'impose et nous incite à lui faire honneur. Du potiron dans tous ses états, des films-frissons, des vampires et des loups-garous, un bal réunissant une certaine Princesse Sofia et quelques fantômes, une soirée "Contes et soupe"... Les bribes d'un petit programme qui se met en place et que j'espère bien partager avec vous la semaine prochaine :)

IMG-20141011-00597

La conclusion de tout ça, mes tout Doux, accueillons chaque jour nouveau avec autant d'enthousiasme et de bienveillance que celui qui s'achève : qu'il emprunte les tongs de Jean-qui-Rit ou se glisse dans les pantoufles de Jean-qui-Pleure, il nous offre toujours mille possibilités d'enchanter nos vies. Pour cela, comme pour tout le reste, réjouissons-nous !

De mon côté, je m'apprête à embarquer mon panier pour un tour au marché avant un après-midi que j'imagine cocon, entre belles lectures (énorme coup de coeur matinal pour Verte, de Marie Desplechin, lu pour ainsi dire, d'une traite, je me réjouis d'avoir également emprunté la suite, Pome), album-audio (Mauviette, la coquillette), animés féeriques et correspondance. Un peu de travail aussi, bien sûr !)

Une très belle journée à vous :)